Pourquoi en 2022 je vais aussi prendre l’argentique ?

Parlons photo

Le numérique nous a donné une liberté du clic incroyable. Parfois, nous déclenchons trop. Personnellement je me maîtrise mais il m’arrive de laisser le mode rafale faire un peu mon travail de saisir l’instant. Après tout, la pellicule numérique comprend une capacité de plus de 2000 images...

Si vous avez été voir ma biographie et l’histoire de mon installation en tant que photographe, vous remarquerez que je parle de l’argentique avec lequel je me suis d’abord exercée. Car oui, lorsque j’étais enfant et adolescente, le numérique n’existait pas. Je me rappelle d’ailleurs de l’émission de Nul Part Ailleurs sur Canal+ et Jérôme Bonaldi qui a un jour présenté cet appareil qui prenait des photos sans pellicule, j’étais alors fasciné par cette nouvelle technologie qui coûtait à l’époque une fortune, nous étions au milieu des années 90.

Actuellement, je travaille avec un appareil numérique Fujifilm XT3, la dernière génération d’appareil sans miroir, les hybrides. Et si j’aime cet appareil, c’est parce qu’il a déjà un look argentique et parce qu’il permet de maîtriser le processus photographique à porter de main sans passer par les menus. Fujifilm a également intégré dans ses appareils des simulations de ses anciens films argentiques, et ça a son charme !

Pourquoi l’argentique alors ?

Eh bien, pour ce côté nostalgique. Tout simplement. L’argentique c’est du grain, du flou, un aspect pas parfait et pour de la photographie de famille c’est exactement ce que j’aime. Prendre, en partie, des photos en argentique de votre famille c’est obtenir l’authenticité que j’aime. Elles ont du sens, donnent plus de profondeur à votre histoire. Comme l’explique d’autres photographe, il y a une honnêteté dans l’image car on ne peut pas la retravailler, elle est brute, vraie et dépend de l’instant présent entre la lumière, la chaleur ambiante, l’humidité, ...

J’avoue également que proposer de l’argentique c’est faire d’autres types d’images avec vous. Je souhaite continuer le numérique mais proposer une expérience à part avec l’argentique comme prendre encore plus mon temps pour composer, guider, et amener une réflexion artistique en amont pour proposer une histoire (noir et blanc ou couleur ?)

Et ensuite ?

Je souhaite sur une pellicule de 24 poses, permettre le développement des meilleurs clichés qui seront numérisés et proposés à la vente. Et surtout, je compte me faire un petit labo photo ! C’est un rêve de gosse qui n’a jamais été réalisé.

Suivez bien ce compte de près, les images ne tarderont pas à arriver prochainement.

Réserver une séance

Photographe certifiée et membre